Thaïlande
Créez votre voyage
    Forêt sacrée
    Forêt sacrée

    Les gardiens de la forêt sacrée

    Les villes et la nature

    Bon nombre de Thaïlandais d’aujourd’hui vivent bien loin de la nature. Ils se procurent leur nourriture dans les supermarchés, leurs médicaments dans les hôpitaux, leurs vêtements dans les magasins – une vie plus facile que celle de leurs ancêtres. Cette nouvelle génération considère la forêt comme une chose mystérieuse qu’il faut absolument « développer » et moderniser.

    Les villes et la nature font maintenant deux. Les citadins ont du mal à comprendre pourquoi les campagnards redoutent la prolifération des routes et des infrastructures. Ils pensent que l’eau vient du robinet, et non de la forêt. Quand des problèmes d’inondation ou de sécheresse se posent, ils ne réalisent pas que la disparition des arbres en est la cause. Quand il fait trop chaud, ils mettent la climatisation plus fort, sans réaliser qu’ils pourraient rafraîchir leur environnement en plantant des arbres.

    Pourtant, la forêt a toujours été au cœur de l’histoire et des traditions thaïlandaises. Les premiers habitants ont installé leurs villages près des sources d’eau, au milieu des arbres. Ils ont puisé respectueusement dans la forêt les ressources nécessaires à la vie : du terrain pour cultiver, du bois pour se loger, des plantes et des animaux comme nourriture. Hélas, la croissance démographique et les intérêts économiques peu contrôlés – multiplication des infrastructures, exploitation du bois, agriculture – ont eu raison des trois quarts de la surface forestière du pays. Il y a deux siècles, le pays était couvert de forêt luxuriante. En 1960, près de la moitié avait disparu. Aujourd’hui, il en reste environ 125 000 km2, moins de 25 % du territoire.

     

      Forêt Vierge Kanchanaburi Thaïlande
      Forêt Vierge Kanchanaburi Thaïlande

      Une forêt au coeur des tradition thaïes

      Aux yeux des Thaïlandais qui la côtoient encore, la forêt a deux intérêts majeurs. Il s’agit de leur trésor naturel, qui leur offre tout ce dont ils ont besoin pour survivre. C’est également une source de revenus, car ces produits peuvent être échangés contre d’autres biens de la vie courante ou commercialisés. Avant l’arrivée de la médecine occidentale, les Thaïlandais se soignaient principalement avec les plantes qu’ils trouvaient dans la forêt, plantes qui reviennent à la mode de nos jours. Feuilles, racines, insectes et animaux de la forêt constituent encore aujourd’hui une importante source de nourriture, surtout pendant la saison sèche. A cette époque, les habitants des campagnes de l’Isan vont régulièrement dans la forêt chercher toutes sortes de plantes qu’ils cuisinent comme des légumes, ainsi que des fourmis et des champignons, dont ils connaissent tous les secrets. Au siècle dernier, lorsque la forêt était encore prospère, elle servait également de source de protéines. Les Thaïlandais avaient pour habitude d’y aller en emportant du riz, du sel, et un fusil. La chasse leur offrait facilement de quoi nourrir leur famille.

      Traditionnellement, les Thaïlandais respectent les gardiens spirituels des forêts et adoptent un certain code de conduite lorsqu’ils s’y rendent. Avant de manger, la coutume est de déposer une petite portion de son repas dans les feuilles pour rendre hommage aux gardiens de la forêt. Avant de faire leurs besoins, ils leur demandent également la permission. Lorsqu’ils se per-dent, ils implorent les esprits de les aider à retrouver leur chemin. Selon une croyance populaire, certaines espèces d’arbres sont habitées par un esprit. Il faut donc demander la permission à ce dernier avant de couper l’arbre en question, surtout s’il s’agit d’un grand arbre. Les Thaïlandais de la campagne les respectent particulièrement, et hésiteront toujours avant d’en couper un, puisqu’ils représentent la foi qu’ils ont pour les esprits. Tous les villages ont ainsi leur « maison des esprits ». Et pour cause, puisque la forêt est entièrement exploitée par les habitants, les villageois estiment que les esprits n’ont plus d’endroit où vivre. Ils organisent une cérémonie chaque année pour célébrer la grandeur des esprits vivant dans cette « maison ».

      Quant aux citadins, comme tous ceux du monde entier, ils apprécient de plus en plus de retrouver le couvert apaisant des arbres le week-end. Ils fréquentent les parcs nationaux, et organisent des actions écologiques. Même s’ils ne pratiquent plus les traditionnelles implorations des esprits, ils contribuent ainsi à la naissance d’une nouvelle forme de protection de la nature.

      Komchan Tawanchai. Amoureux de la nature, membre du Conservation Club de l’université Ramkhamhaeng, il publie des livres et articles sur l’environnement depuis 1987 et a visité toutes les provinces du pays.

       

      Article extrait du Natural Guide Thaïlande, édité par Viatao.

      Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
      Créez votre voyage
      Voyage en direct

      Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Christian en Thaïlande
      Spécialiste des circuits hors des sentiers battus
      Demandez un devis
      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Marc en Thaïlande
      Spécialiste des programmes Charme et Luxe et Hors des Sentiers Battus
      Demandez un devis
      Evaneos : Voyages sur mesure
      Agence locale de Niels en Thaïlande
      Spécialiste des programmes Classiques et Hors des Sentiers Battus
      Demandez un devis

      L'avis des voyageurs

      Pierre, voyage en Thaïlande

      Février 2017

      Quelques jours a Bangkok que nous avons redecouvert avec plaisir , notre hotel était agréable , bien placé. La Thailande est actuellement en deuil ...

      Lire la suite

      Coal, voyage en Thaïlande

      Novembre 2017

      Je vous ai déjà envoyé un mail pour vous remercier de votre professionnalisme... vraiment nous avons passé de magnifiques vacances tout était t...

      Lire la suite

      Thailande en famille, voyage en Thaïlande

      Novembre 2017

      Un 1er voyage en famille inoubliable, conforme à ce que l'on avait souhaité, grâce à l'accompagnement d'Emilie pour le définir ensemble Le 'tout ...

      Lire la suite

      Exemples de voyages à personnaliser en Thaïlande


      Croisière et train, cap sur l\'insolite

      Charme et luxe

      Terres inconnues, de la route des rois à  l\'Isan

      Charme et luxe

      Croisière plongée sur les Similan et vie sauvage à Khao Sok

      Sport et aventure

      Tour classique et trekking dans le nord

      Hors des sentiers battus